IDEAL

Interactions Discursives Et Analyse Linguistique

Publié le 6 novembre 2008 Mis à jour le 3 décembre 2020

Présentation

Le groupe de recherche IDEAL (Interactions Discursives et Analyse Linguistique) fait partie de l’Equipe d’Accueil IMAGER (EA 3958). Il rassemble des linguistes travaillant  principalement sur l’anglais, l’allemand, le français et l’espagnol, notamment dans des études inter-langues. Le groupe est actuellement co-dirigé par Françoise Doro-Mégy et Lucie Gournay

Les travaux des membres d’IDEAL s’appuient généralement sur des données authentiques observées dans différents types de corpus écrits, oraux, synchroniques, diachroniques, unilingues et traductionnels, à partir de genres discursifs variés. Les analyses sont généralement sémantico-syntaxiques, lexicales ou phonologiques, dans une approche intralangue ou inter-langues. 

L’équipe travaille, avec le soutien d’IMAGER, à l’élaboration du corpus CODEXT qui permet des requêtes sur 81 romans contemporains anglais et 20 romans français dans une perspective unilingue ou bilingue (corpus de traductions).

L’équipe de chercheurs d’IDEAL se fixe plusieurs objectifs qui s’insèrent tous dans la thématique fondamentale de la construction du sens : 
  • appréhender des phénomènes syntaxiques, sémantiques et phonologiques de façon à mettre en avant, au-delà de la particularité des langues, les opérations langagières qui les sous-tendent. 
  • comparer les langues à partir d’études inter-langues, dans une approche linguistique et traductologique. 
  • enrichir le corpus CODEXT, par exemple avec l’espagnol, notamment pour palier au problème récurrent de manque d’accès aux corpus multilingues.
  • chercher à innover dans le domaine de l’apprentissage des langues, par l’appréhension des faits de langue en contexte, dans leur complexité. 
  • mener une réflexion sur les textes fondateurs du linguiste Antoine Culioli de façon à mieux comprendre et faire évoluer la métalangue dans les théories énonciatives.
  • favoriser les échanges avec d’autres équipes de recherche en linguistique ou de façon multidisciplinaire au niveau national et international.

L’approche pragmatique de l’équipe est directement basée sur l’enseignement dispensé par ses membres en licence et master. La problématique du rapport entre grammaire, linguistique et métalangage, que l’on retrouve dans la Pratique Raisonnée de la Langue, est ici judicieusement rappelée par Jean-René Ladmiral :  
  • « On sait les incohérences de la grammaire traditionnellement enseignée : elles ne sont pas moindres en ce qui concerne les langues étrangères qu'en ce qui concerne la langue maternelle. De nombreux linguistes y ont insisté, comme A. Culioli, H. Adamczewski, J. Fourquet, J.-M. Zemb... et on sait qu'une grammaire inadéquate est souvent au principe d’artefacts métalinguistiques qui sont autant d'obstacles à l'apprentissage de la langue. » Ladmiral Jean-René. Linguistique et pédagogie des langues étrangères. In: Langages, 9ᵉ année, n°39, 1975. Linguistique et pédagogie des langues. pp. 5-18.

Les linguistes d’IDEAL, dans la lignée de ce constat, poursuivent leurs travaux de recherche dans l’objectif d’enseigner une grammaire adéquate, tout en revendiquant l’héritage théorique laissé notamment par Antoine  Culioli et  Jean-Marie Zemb. 

Le groupe IDEAL souhaite se consacrer aux projets suivants :
  • ouvrir davantage le groupe à la linguistique énonciative hispanophone. 
  • renforcer des collaborations pluridisciplinaires notamment avec les littéraires (thèse en cours sur la stylistique de Tolkien par exemple).
  • continuer les travaux avec les spécialistes de mathématique multi-fractale pour l’évaluation de la parenté des textes (Suite du Projet Eclavit, UPE/CNRS).
  • se positionner comme un groupe à la fois porteur d’héritages théoriques et novateur dans le traitement des données textuelles.
IDEAL compte aujourd’hui six membres titulaires, deux doctorantes, deux membres associés.
 

Séminaire de recherche

Le groupe se réunit une fois par mois, les vendredis matin, lors d’un séminaire de recherche consacré à une présentation de travaux d’un invité ou d’un membre du groupe et d’un compte rendu d’article collectif. Ce groupe est ouvert aux étudiants de M2 du Master LLCCI et à tout linguiste intéressé.
N’hésitez pas à prendre contact avec Françoise Doro-Mégy ou Lucie Gournay : francoise.doro-megy@u-pec.fr ou lucie.gournay@u-pec.fr

NB : pour l’année 2020-21 toutes les séances auront lieu à distance.
  • 18 septembre 2020
  • 9 octobre 2020
  • 4 décembre 2020
  • 5 février 2021 
  • 2 avril 2021
  • 7 mai 2021
  • 11 juin 2021
 

Quelques réalisations scientifiques

  • Coll. International. L’épilinguistique et le métalinguistique en linguistique énonciative, IMAGER/LIDIL12, en collaboration avec l’unité de recherche LISAA (Upem), Janvier 2019.
  • Journée d’étude. Représentation des états internes : perceptions, affects, cognition et statut de l’expérient. Co-organisé avec le LISAA (Upem), novembre 2017.
  • Corpus CODEXT : corpus littéraire contemporain anglais>français (6 millions de mots) et français>anglais (1 million de mots, en cours). 
 

Quelques publications représentatives

  • Bourdier, Valérie et Leroux, Agnès (2014) “No problem or no problems ? Special problems raised by the reference to absence in the sequences no+N-Ø and no+N-s”, Peter Lang Verlag, Łódź Studies in Language, ed. Barbara Lewandowska-Tomaszczyk, 85-96, 2014.
  • Debrabandère, Hélène (2018) « Of Dwarfs and Dwarves :  L’ ‘épouvantable’ erreur de grammaire de J.R.R. Tolkien ». Chemins de Traverse en fiction. L. Roudier. Paris, La Taupe Médite : p. 119 - 135. 
  • Dufaye, Lionel & Gournay, Lucie (eds) (2013) Benveniste après un demi-siècle : regards sur l'énonciation aujourd'hui, Paris, Ophrys.
  • Doro-Mégy Françoise (2019) "Subjectivité et interprétation cognitive de SEE : comment rendre compte des traductions françaises de be seen as VS be seen to ? » in Les Cahiers FoReLL, "Traces de subjectivité et Corpus multilingue ". (Actes journée d’étude), Université de Poitiers.
  • Gournay, Lucie (2016) « LEVER…un lièvre en sémantique lexicale », LINX, n°70-71, p.15-29.
  • Gray, Mark (2015) « Training L1 French Learners to Perceive Prosodically Marked Focus in English » in Mompean, Jose A. and Fouz-González, Jonás, Investigating English Pronunciation: Trends and Directions : 174-195 London. Palgrave Macmillan.
  • Robin, Thérèse (2016) «Die pragmatische Funktion des altenglischen þ - im Beowulf», in: Linguistische Pragmatik in historischen Bezügen. (Colloque de Vienne, septembre 2011), (dir.) Peter Ernst/Martina Werner, De Gruyter, pp. 35-52.
  • Robin, Thérèse (2016) Lettres de Jean Fourquet à Jean-Marie Zemb (1958-1998) avec cinq réponses de Zemb à Fourquet, Limoges : Lambert-Lucas, 1 volume, 224 p. Préface de H.W. EROMS.