TOMÉ Carla

Doctorante en Sciences du Langage

Publié le 23 juin 2022 Mis à jour le 21 juillet 2022
Photo fiche Carla Tomé

Responsabilité pédagogique et mention/parcours des enseignements

  • Doctorante en Sciences du Langage.
  • Formatrice spécialisée en pédagogie énactive.
  • Artiste, metteur en scène, auteure et créatrice audiovisuelle.

Thèmes

  • Neuro-pédagogie
  • Enaction
  • Médiation sensible
  • EAC (Éducation artistique et culturelle)
  • Formation d’enseignants
  • Empathie

Titre de la thèse

Vers une approche sensible et incorporée de la formation à la médiation artistique en milieu muséal : une étude auprès d’enseignants du second degré et de médiateurs EAC en milieu associatif.


Présentation de la thèse :

Codirection : Joëlle ADEN et Marie Potapushkina 

Ceci est une recherche appliquée, adossée au paradigme de l’énaction (Varéla, 1991) et qui vise à évaluer l’impact d’une approche neuro-pédagogique, émergente, sensible et incorporée, telle que formalisée dans le référentiel cognitif d’Hélène Trocmé-Fabre, L’arbre du savoir-apprendre (2022).

Elle s’inscrit dans le courant énactif-performatif du groupe de recherche Languenact au sein duquel s’inscrit la thèse. Il s’agit d’une étude qualitative qui sera menée auprès d’enseignants du second degré des académies de l'Ile-de-France et de médiateurs d’activités artistiques en milieu associatif sur le terrain des musées d’Orsay et de l’Orangerie.

Nous mettrons en œuvre des ateliers expérimentaux de formation in situ, à partir de la collection permanente des peintres impressionnistes. Le choix de ce courant vise à faciliter l’approche esthétique et phénoménologique en cohérence avec le paradigme énactif et les études en neuro-esthétique. La collecte des données se fera en deux temps pour permettre une évaluation à court, puis à moyen terme, de l’impact de notre approche sur les postures et les gestes professionnels des enseignants et médiateurs.

L’étude vise à apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :
  1. Une approche sensible et incorporée des œuvres dans leur environnement muséal peut-elle transformer, dans quel sens et dans quelle temporalité, le rapport des enseignants et de leurs élèves aux artistes et leurs univers esthétiques ?
  2. Peut-elle modifier le rapport à la connaissance par un travail sensible sur soi et avec autrui ?
Dans quelle mesure et dans quelles conditions est-il possible aux enseignants et aux médiateurs de transposer la démarche et les outils du référentiel cognitif expérimenté dans leurs pratiques éducatives ?


Collaborations scientifiques

  • Juillet 2022Impressionists representations of nature: sensing the living world. Communication dans le cadre du colloque : Les pratiques d’éducation par la « nature »
  • Juin 2022 - «Théâtre et éducation plurilingue, une traversée des imaginaires culturels» Médiatrice atelier dans le cadre du Colloque et université d’été EUR du Grand Paris