Vous êtes ici : Accueil FRPublications

  • Recherche,

Les femmes et la filiation

Publié le 22 juin 2009

Travaux collectifs édités par Béatrice Rodriguez, maître de conférences en littérature espagnole contemporaine, membre de l'association Gradiva, créations au féminin et de l'équipe de recherche Imager.

Date(s)

le 22 juin 2009

Présentation de l'éditeur
Le travail scientifique en lettres et sciences humaines portant sur les femmes depuis près de quarante ans a entraîné une "révolution conceptuelle" qui a remis en question les évidences biologiques, sociales, anthropologiques et psychanalitiques.

Les conséquences pour la différence des sexes sont d'une importance capitale à l'heure de définir les contours d'un ordre symbolique dont les composantes paraissent aujourd'hui mouvantes. En bouleversant les catégories "femme" et "homme" et celles de "père" et de "mère" dans la filiation, la postmodernité a aussi entraîné l'émergence de nouveaux acteurs sociaux sur la scène familiale et filiale.

Les questionnements instaurés par la remise en cause d'une structure immuable de la parenté ont réussi à mettre en lumière la permanence du discours de la domination masculine et la place stratégique des femmes dans la transmission d'une telle domination. Il semble bien que les femmes aient encore, aujourd'hui comme demain, un rôle essentiel à assumer dans l'établissement d'une filiation et d'une transmission capables de combattre la logique qui leur assigne la place de reproductrices de structures ancestrales, cause première de leur aliénation.

Avec la participation de Delphine Sangu, Annie Cohen, Fançois Barat, Milagros Palma, Marie-Hélène Popelard, Arnaud Duprat, Eugénie Romon, Béatrice Rodriguez, Francis Martinez, Jeanne Hyvrard, Nadia Mekouar-Hertberg, Evelyne Martin-Hernandez, Noemi Ulla, Cecilia Katunaric et Maria José Bruna, Michèle Ramond, René Agostini.
 
Sous la direction de Michèle Ramond.

Références de l'ouvrage
INDIGO & Côté-femmes éditions
Paris, 2008, 21€
ISBN: 2-35260-031-6