Vous êtes ici : Accueil FRActualitésArchives

  • Recherche,

Journée d'étude internationale "La médiation linguistique selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues"

Publié le 25 janvier 2011 Mis à jour le 27 mars 2018
Date(s)

le 30 mars 2011

de 9h à 18h30
Lieu(x)
Créteil
Université Paris-Est Créteil Val de Marne
Salle des thèses - Bâtiment P - niveau dalle
Centre multidisciplinaire de Créteil
61 avenue du Général de Gaulle
94000 Créteil
Métro : Créteil Université (ligne 8)

Dirk Weissmann, maître de conférences au département d'allemand de l'UPEC et membre d'IMAGER, organise une journée d'études internationale consacrée à l'une des innovations majeures du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Cette manifestation scientifique réunira des spécialistes de cinq pays européens.

Journée d'études internationale, organisée dans le cadre des activités du CAECE, avec le concours de ALDIDAC.

Parmi les propositions du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues, la consécration de la médiation linguistique comme compétence communicative spécifique est sans doute celle qui a le moins retenu l’attention des didacticiens et des décideurs institutionnels.

Or, placer les activités de médiation au cœur de l’apprentissage des langues vivantes constitue certainement l’une des avancées les plus originales et significatives du CECRL. D’autant plus que la compétence de médiation linguistique est indissociable du savoir-faire interculturel promu par le CECRL.

Si les programmes et manuels scolaires s’efforcent depuis quelques années de se conformer au CECRL, les activités de médiation linguistique y sont encore largement absentes. Cela vaut tout particulièrement pour le système éducatif français. Cependant, il existe des descripteurs et des modèles valables pour concevoir des tâches et des entrainements.

Partant de ce premier constat, notre journée d’études se propose de :

- définir la notion de médiation à partir de trois axes : a) l'axe de la médiation linguistique (traduction/ interprétariat) ; b) l'axe de la médiation culturelle et interculturelle (plurilinguisme, compétences non verbales et émotionnelles) ; c) l'axe  didactique et pédagogique (concevoir des activités et évaluer) ;

- de dresser un bilan provisoire de la mise en œuvre du CECRL en matière de médiation linguistique, en France et dans les autres pays européens, et d’ouvrir des pistes de réflexion et des perspectives pour une meilleure prise en compte de cette compétence dans les pratiques pédagogiques.

Comment situer la médiation linguistique dans l’histoire de la traduction en cours de langue ? Quels liens établir entre médiation et interaction ? Quelles sont les avancées concrètes proposées par les documents officiels ? Comment la dimension du savoir et du savoir-faire interculturel est-elle prise en compte ? Comment la nouvelle compétence est-elle mise en œuvre dans les autres pays européens ? La France peut-elle et/ou doit-elle s’inspirer des pratiques dans ces pays ?

A côté de l’enseignement secondaire, les pratiques universitaires, comme les cours de thème et de version, feront également l’objet des réflexions et discussions.
Contact :
Dirk Weissmann :